Festival Jupille

En 1970 à l’instigation d’Albert LANTIN, le Comité de la chorale se lance dans une entreprise un peu hasardeuse, 46 ans plus tard, elle vit toujours !

 

Réunir chorales belges et étrangères, musiciens amateurs et professionnels, ensembles musicaux prestigieux, voilà ce que cette entreprise va réussir.

 

Son nom initial était « Festival international de musique et d’art choral ». Au cours des années, ce nom trop long va se transformer simplement en « Festival Jupille ».

 

Il serait bien trop fastidieux de citer ici tous les artistes qui se sont succédé dans le chœur de l’église de Jupille où se donne ce Festival annuel, mais il est impossible de ne pas citer :

  • plusieurs chorales des environs : L'ensemble vocal royal "Les Valeureux Liégeois", Le Männerquartet d’Eupen, le choeur "Les Bengalis de Liège ", L’Elan Vocal de Nandrin, le groupe vocal "Les Voix de l’Amitié de Seraing ", La chorale royale "Ste Barbe de Warsage ", la chorale " St Grégoire de Gemmenich ", la chorale " Charles Constant de Montegnée " (actuellement dénommée Les New Charlies), l’ensemble vocal Meli-Melo de Vivegnis, et bien d’autres …..
  • plusieurs chorales étrangères issues de : Eindhoven (NL), Valenciennes (FR), Kerkrade (NL), Jülich (DE), Saverne (FR), Paris (FR), Carantec (FR), Gagny (FR), Pont-à-Mousson (FR), …..
  • plusieurs ensembles instrumentaux : Le Rallye Trompes de Liège, Les Solistes de Liège, Musique des Temps, Les Mandolinistes de Malmedy, Ferrusian Orchestra de Ferrières, les Cadets de Marine,…..
  • plusieurs orchestres : Pro Musica de Welkenraedt, Symphonique de Liège (juste avant qu’il ne devienne philharmonique), Harmonie des Guides, Symphonique des Jeunes, Scorzando de Verviers, Orchestre de Chambre d'Ottignies Louvain-La-Neuve,…..

 

En 2014, le 45ème Festival (décentralisé à Robermont) a inauguré une nouvelle formule réunissant 3 chorales, solistes et orchestre symphonique avec une œuvre grandiose de César Franck: « Les 7 paroles du Christ en croix ».

 

En 2017, le 48ème Festival reprendra la même formule avec une autre œuvre: « Le Requiem » de Franz Von Suppé.